Les secrets de notre village

 

C'est la pièce la plus originale de notre église. Ce retable est en pierre long de deux mètres, sculpté au début du XVI siècle dans le style gothique flamboyant. On y voit le Christ en croix entre les deux larons, la vierge Marie et les apôtres.

Intérieur de l' Eglise - 1725

Ancien Château Féodal de Gonsans.

 

Ce château est mentionné avant 1230. Bien des événement s'y produisirent et un seigneur, GASPARD DE JOUFFROY-GONSANS, y fut né le 15 Juin 1723. Celui-ci était titulaire d'une jolie fortune. Il possédait, entre autres, la chapelle de St-Benoît, à Baume. Et comme tous ceux que la fortune honore de ses dons, le vicaire général était en perpétuels procès. Enfin tout en étant le plus riche seigneur de son diocèse, l'évêque de Gap était soucieux de son argent. IL tenait également beaucoup tirer parti de sa parenté avec l'illustre aumônier de Louis XI, malgré les trois siècles qui les séparèrent… Après être resté 4 ans au siège épiscopal de Gap, Gaspard fut nommé au Mans où il demeura jusqu'à la Révolution. Il fut élu membre des Etats Généraux, où il siégea parmi les membres de droite. Hostile aux principaux décrets de l'assemblée, il dut émigrer en 1792, se retirant à Padebora en Westphalie. Ce fut là qu'il termina ses jours…

 

Extrait " Souvenir-militaire persécution " par Deschamp Etienne Maurice Paysan, officier de la Vieille Armée, à Gonsans.

"On sera étonné que Gonsans, qui n'était ni un point militaire, ni une position central, eut une garnison assez nombreuse pour demander la présence d'un chef supérieur. Les germains savaient que du temps de Jules-César c'était une ville et qu'il y avait une voie romaine ; ils crurent, que cette direction continuait à subsister : de-là l'itinéraire qu'ils avaient établi pour le passage de leurs troupes , et le lieu qu'ils avaient fixés pour une espèce de QG. S'il eussent été plus familiarisés avec l'histoire moderne, ils auraient eu connaissance que cette ville antique avait été détruite par le Duc de Saxe-Weimar au XVII siècle et qu'elle n'offrait plus qu'un village peu considérable."